Discours du MEF lors de cérémonie d'un accord avec Expertise France

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Discours du MEF lors de la cérémonie de signature du protocole d'accord du dispositif d'assistance technique du Fonds commun de l'Education sur BAS en appui au PRODEG


Monsieur le Ministre du Budget,

Madame la Ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail et actuelle présidente du CIPC,

Monsieur le Premier Conseiller de l’Ambassade de France en Guinée et en Sierra Leone,

Monsieur le Directeur Général d’Expertise France,

Monsieur le Directeur de l’AFD,

Monsieur le Point Focal du PME/GPE en Guinée,

Monsieur le Chef de file des PTF du secteur de l’éducation et de la formation,

Monsieur l’Attaché de Coopération et d’Action culturelle,

Cher(e)s invité(e)s,

C’est un grand plaisir de vous recevoir au Ministère de l’Economie et des Finances aujourd’hui, à l’occasion d’une part de la signature du protocole d’accord entre le Gouvernement guinéen et l’agence française d’Expertise technique internationale. Cet accord qui porte sur le déploiement du dispositif d’assistance technique du Fonds Commun de l’Education sur Budget d’Affectation Spéciale en appui au Programme Décennal de l’Education en Guinée était attendu. En outre, il a trait à l’approbation du contrat d’opérateur d’Expertise France dans le cadre du projet d’appui à la gouvernance économique et financière (PAGEF) signé le 18 février dernier entre le Gouvernement guinéen et Expertise France grâce à l’appui de l’AFD.

Je voudrais à cet égard, remercier, au nom de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Professeur Alpha CONDE, et de Monsieur le Premier Ministre, Docteur Ibrahima Kassory FOFANA, le Directeur Général d’Expertise France ainsi que le Directeur de l’Agence Française de développement pour leurs soutiens aux actions de développement initiées par le Gouvernement guinéen.

Mesdames et Messieurs,

L’événement que constitue cette signature me permet en tout premier lieu de mettre en lumière ce formidable outil de coopération que représente le Fonds Commun de l’Education sur Budgets d’Affectation Spéciale. Le choix de cette modalité d’intervention a été motivé par la volonté du Gouvernement guinéen d’aligner l’aide internationale sur les systèmes nationaux afin d’améliorer la gestion de nos finances publiques au niveau sectoriel et d’assurer la déconcentration du secteur de l’Education. Elle s’inscrit en droite ligne avec les objectifs du PAGEF dont le MEF est à la fois le bénéficiaire, maître d’ouvrage et assure la chefferie de projet.

Cette modalité alignée va permettre de structurer le renforcement de capacités à long terme et de concentrer le dialogue sur la définition, le pilotage global et le suivi des politiques publiques au niveau sectoriel. La mise en œuvre de ce dispositif va accroitre la coordination entre les partenaires internationaux et permettra par ailleurs d’inciter de nouveaux Partenaires Techniques et Financiers extérieurs à rejoindre notre dynamique.

Pour leur part, les ministères économiques et financiers vont s’assurer de la bonne implication de tous les acteurs directement et indirectement concernés par cette assistance technique. En tant que responsable et garant de la performance des Budgets d’Affectation Spéciale, le Gouvernement guinéen participera sans réserve et à tous les niveaux, au suivi-évaluation des activités du dispositif conjointement avec Expertise France et les PTF du Fonds (définition des indicateurs, collecte des données, suivi et propositions de solution en cas de points de blocage).

Depuis l’adoption de la nouvelle loi organique relative aux lois de finances de 2012, le Ministère de l’Economie et des Finances s’est pleinement investi dans la consolidation des fondamentaux de la Gouvernance des Finances Publiques tout en introduisant, à partir de 2016, la pluri-annualité budgétaire. Cette consolidation a notamment été rendue possible à travers l’élaboration et la mise en œuvre du document de programmation budgétaire pluriannuelle ainsi que la préparation des cadres de dépenses à moyen terme. L’évaluation des dépenses publiques en 2018 a d’ailleurs fait ressortir les nets progrès réalisés sur ces points depuis 2012.

Mesdames et Messieurs,

Vous conviendrez avec moi que le PAGEF vient couronner et consolider ces acquis dans sa composante 1 « établir des prévisions budgétaires fiables via un cadrage macro-économique cohérent, présentant différentes hypothèses ».

 Aujourd’hui ce processus d’amélioration continue dans lequel nous nous inscrivons est marqué par une nouvelle étape d’importance. L’engagement commun que va constituer la signature du protocole d’accord entre le gouvernement guinéen et Expertise France s’inscrit aussi dans l’optique de renforcer les capacités du secteur de l’éducation et de la formation.

 

Mesdames et Messieurs,

A l’heure où les conditions de déplacements sont rendues particulières délicates du fait de la situation sanitaire internationale que nous connaissons tous, Monsieur Jérémie Pellet, Directeur Général d’Expertise France, nous fait l’honneur d’être parmi nous afin d’apposer sa signature sur ce document partenarial et approuver le contrat d’opérateur du PAGEF. Nous l’en remercions vivement.

Enfin, si l’Agence Française de Coopération Technique Internationale représente un partenaire de premier plan pour la République de Guinée, la présence de Monsieur Fabien Talon, chargé d’affaire par intérim, de l’Ambassade de France, me permet également de souligner la vigueur de l’engagement de la France aux côtés de la Guinée sur les nombreux domaines de coopération qui nous unissent dont le renforcement du capital humain. Nous le remercions également vivement.

Enfin, je souhaite vous faire part, aux PTF du fonds commun de l’éducation (AFD, PME et UNICEF) de toute ma gratitude quant à la mise à disposition de l’assistance technique au sein des administrations guinéennes en particulier pour le secteur de l’éducation et de la formation.

Je suis convaincu, que votre accompagnement et votre professionnalisme ne nous feront pas défaut sur le chemin de la réussite grâce à ces deux dispositifs majeurs que sont le PAGEF et le ProDEG.

Monsieur le Directeur Général d’Expertise France,

Je tiens à vous assurer que les actions du Gouvernement s’inscrivent dans la recherche d’une coopération efficace et dynamique entre votre Institution ainsi que l’ensemble des partenaires au développement, conformément aux engagements pris.

C’est sur ces mots que je voudrais clore mon propos, en réitérant mes remerciements à l’ensemble des parties associées à la mise en place de ce dispositif, pour le soutien qu’elles n’ont cessé d’apporter à la Guinée.

Vive la coopération internationale.

Je vous remercie.

 
 

Search