ACTUALITES

User Rating: 1 / 5

Star ActiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Cérémonie d’installation des membres de la Cellule d’Appui au Comité de Trésorerie


Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances a présidé, le mercredi 17 mars 2021, la cérémonie d’installation des membres de la Cellule d’Appui au Comité de Trésorerie (CACT).
Outre M. Mamadi Camara, ont également pris part à cette session :
- M. Madikaba Kaba, Ministre d’Etat, Conseiller Economique du Président de la République
- Dr. Lounceny Nabé, Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée
- M. Mamadouba Sylla, Secrétaire Général du Ministère du Budget ;
- M. Mamady Kaba, Chef de Cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances, par ailleurs Président de la CACT
- M. Naby Ouattara, Conseiller résident du FMI auprès du Ministre de l’Economie et des Finances
Dans son allocution d’installation, M. Mamadi Camara s’est réjoui de cette cérémonie qui participe aux actions de mise en œuvre du plan stratégique révisé de réforme des finances publiques (PREFIP) tout en répondant aux engagements pris avec les partenaires techniques et financiers.
Poursuivant, le MEF a indiqué qu’une bonne gestion de la trésorerie permet à l’Etat d’honorer ses engagements à bonne date auprès de ses fournisseurs et de maintenir un lien avec le secteur privé avant d’ajouter qu’elle permet aussi de garantir la continuité financière de l’Etat.
Plus loin, il a attiré l’attention des membres de la CACT sur l’importance de leur mission et de leur responsabilité au sein de la Cellule qui participent à la mise en œuvre des orientations du Président de la République de la République, Son Excellence Professeur Alpha Condé déclinée à travers le concept « gouverner autrement ». Il les a donc instruits à participer de façon assidue aux travaux et à y contribuer.
Pour terminer, M. Mamadi Camara a réitéré sa disponibilité et celle de ses homologues Ministres ainsi que le Gouverneur de la BCRG à appuyer les membres de la Cellule dans cette mission.
Après l’installation des membres de la CACT dans leurs fonctions par le MEF, M. Naby Ouattara a fait une présentation détaillée de ladite Cellule, s’en est suivi un débat.
A noter que le CACT a été créé par arrêté No 4922 du 28 juin 2019 de Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances. Elle est composée de structures des Ministères de l’Economie et des Finances, du Budget, du Plan et du Développement Economique et de la Banque Centrale de la République de Guinée. Il s’agit des structures suivantes :
- La Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique ;
- La Direction Nationale de la Dette et de l’Aide Publique au Développement ;
- La Direction Nationale du Contrôle Financier ;
- La Direction Nationale du Budget ;
- La Direction Générale des Douanes ;
- La Direction Nationale des Impôts ;
- La Direction Nationale des Investissements Publics ; et
- La Direction Générale de la Politique Monétaire et du Crédit.
 

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Discours du MEF lors de la cérémonie de signature du protocole d'accord du dispositif d'assistance technique du Fonds commun de l'Education sur BAS en appui au PRODEG


Monsieur le Ministre du Budget,

Madame la Ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail et actuelle présidente du CIPC,

Monsieur le Premier Conseiller de l’Ambassade de France en Guinée et en Sierra Leone,

Monsieur le Directeur Général d’Expertise France,

Monsieur le Directeur de l’AFD,

Monsieur le Point Focal du PME/GPE en Guinée,

Monsieur le Chef de file des PTF du secteur de l’éducation et de la formation,

Monsieur l’Attaché de Coopération et d’Action culturelle,

Cher(e)s invité(e)s,

C’est un grand plaisir de vous recevoir au Ministère de l’Economie et des Finances aujourd’hui, à l’occasion d’une part de la signature du protocole d’accord entre le Gouvernement guinéen et l’agence française d’Expertise technique internationale. Cet accord qui porte sur le déploiement du dispositif d’assistance technique du Fonds Commun de l’Education sur Budget d’Affectation Spéciale en appui au Programme Décennal de l’Education en Guinée était attendu. En outre, il a trait à l’approbation du contrat d’opérateur d’Expertise France dans le cadre du projet d’appui à la gouvernance économique et financière (PAGEF) signé le 18 février dernier entre le Gouvernement guinéen et Expertise France grâce à l’appui de l’AFD.

Je voudrais à cet égard, remercier, au nom de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Professeur Alpha CONDE, et de Monsieur le Premier Ministre, Docteur Ibrahima Kassory FOFANA, le Directeur Général d’Expertise France ainsi que le Directeur de l’Agence Française de développement pour leurs soutiens aux actions de développement initiées par le Gouvernement guinéen.

Mesdames et Messieurs,

L’événement que constitue cette signature me permet en tout premier lieu de mettre en lumière ce formidable outil de coopération que représente le Fonds Commun de l’Education sur Budgets d’Affectation Spéciale. Le choix de cette modalité d’intervention a été motivé par la volonté du Gouvernement guinéen d’aligner l’aide internationale sur les systèmes nationaux afin d’améliorer la gestion de nos finances publiques au niveau sectoriel et d’assurer la déconcentration du secteur de l’Education. Elle s’inscrit en droite ligne avec les objectifs du PAGEF dont le MEF est à la fois le bénéficiaire, maître d’ouvrage et assure la chefferie de projet.

Cette modalité alignée va permettre de structurer le renforcement de capacités à long terme et de concentrer le dialogue sur la définition, le pilotage global et le suivi des politiques publiques au niveau sectoriel. La mise en œuvre de ce dispositif va accroitre la coordination entre les partenaires internationaux et permettra par ailleurs d’inciter de nouveaux Partenaires Techniques et Financiers extérieurs à rejoindre notre dynamique.

Pour leur part, les ministères économiques et financiers vont s’assurer de la bonne implication de tous les acteurs directement et indirectement concernés par cette assistance technique. En tant que responsable et garant de la performance des Budgets d’Affectation Spéciale, le Gouvernement guinéen participera sans réserve et à tous les niveaux, au suivi-évaluation des activités du dispositif conjointement avec Expertise France et les PTF du Fonds (définition des indicateurs, collecte des données, suivi et propositions de solution en cas de points de blocage).

Depuis l’adoption de la nouvelle loi organique relative aux lois de finances de 2012, le Ministère de l’Economie et des Finances s’est pleinement investi dans la consolidation des fondamentaux de la Gouvernance des Finances Publiques tout en introduisant, à partir de 2016, la pluri-annualité budgétaire. Cette consolidation a notamment été rendue possible à travers l’élaboration et la mise en œuvre du document de programmation budgétaire pluriannuelle ainsi que la préparation des cadres de dépenses à moyen terme. L’évaluation des dépenses publiques en 2018 a d’ailleurs fait ressortir les nets progrès réalisés sur ces points depuis 2012.

Mesdames et Messieurs,

Vous conviendrez avec moi que le PAGEF vient couronner et consolider ces acquis dans sa composante 1 « établir des prévisions budgétaires fiables via un cadrage macro-économique cohérent, présentant différentes hypothèses ».

 Aujourd’hui ce processus d’amélioration continue dans lequel nous nous inscrivons est marqué par une nouvelle étape d’importance. L’engagement commun que va constituer la signature du protocole d’accord entre le gouvernement guinéen et Expertise France s’inscrit aussi dans l’optique de renforcer les capacités du secteur de l’éducation et de la formation.

 

Mesdames et Messieurs,

A l’heure où les conditions de déplacements sont rendues particulières délicates du fait de la situation sanitaire internationale que nous connaissons tous, Monsieur Jérémie Pellet, Directeur Général d’Expertise France, nous fait l’honneur d’être parmi nous afin d’apposer sa signature sur ce document partenarial et approuver le contrat d’opérateur du PAGEF. Nous l’en remercions vivement.

Enfin, si l’Agence Française de Coopération Technique Internationale représente un partenaire de premier plan pour la République de Guinée, la présence de Monsieur Fabien Talon, chargé d’affaire par intérim, de l’Ambassade de France, me permet également de souligner la vigueur de l’engagement de la France aux côtés de la Guinée sur les nombreux domaines de coopération qui nous unissent dont le renforcement du capital humain. Nous le remercions également vivement.

Enfin, je souhaite vous faire part, aux PTF du fonds commun de l’éducation (AFD, PME et UNICEF) de toute ma gratitude quant à la mise à disposition de l’assistance technique au sein des administrations guinéennes en particulier pour le secteur de l’éducation et de la formation.

Je suis convaincu, que votre accompagnement et votre professionnalisme ne nous feront pas défaut sur le chemin de la réussite grâce à ces deux dispositifs majeurs que sont le PAGEF et le ProDEG.

Monsieur le Directeur Général d’Expertise France,

Je tiens à vous assurer que les actions du Gouvernement s’inscrivent dans la recherche d’une coopération efficace et dynamique entre votre Institution ainsi que l’ensemble des partenaires au développement, conformément aux engagements pris.

C’est sur ces mots que je voudrais clore mon propos, en réitérant mes remerciements à l’ensemble des parties associées à la mise en place de ce dispositif, pour le soutien qu’elles n’ont cessé d’apporter à la Guinée.

Vive la coopération internationale.

Je vous remercie.

 
 

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Autorisation de ratification de quatre accords de crédit


M. Mamadi Camara a pris part à la séance plénière de l'Assemblée Nationale, consacrée à la validation de cinq ordonnances, promulguées par le Président de la République en période de vacances parlementaire, et au vote de 4 accords de crédit.
Il s’agit des accords ci-après :
1. Accord-cadre portant création de l’Alliance Solaire Internationale (ASI) ;
2. Accord de crédit entre la Guinée et la Banque d’exportation importation de l’Inde, dans le cadre du financement de deux projets solaires :
- Projet solaire pour l’électrification et le système de distribution d’eau potable dans sept Universités du pays
- Projet solaire pour l’électrification et la réfrigération dans 200 centres de santé et d’infrastructures en Guinée, signé le 05 décembre 2019, pour un montant de 20 220 000 USD ;
3. Accord de crédit entre la Guinée et la Banque d’exportation-importation de l’Inde, dans le cadre du financement du projet de renforcement des capacités de production, de traitement, de transport, de stockage et de distribution d’eau potable de la Ville de Conakry (4ème projet eau de Conakry), signé le 05 décembre 2019, pour un montant de 170 000 000 USD ;
4. Accord de crédit entre la Guinée et la Banque d’exportation-importation de l’Inde dans le cadre du financement de la construction et de l’équipement de deux hôpitaux régionaux à Kankan et Nzérékoré, signé le 29 septembre 2020, pour un montant de 20 506 000USD.
Au terme des débats, les députés présents à l'hémicycle ont adopté à l'unanimité les textes précités.

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Le MEF reçoit en audience une délégation de la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO



M. le Ministre de l'Economie et des Finances a reçu en audience le Vice-Président de la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO.

Les échanges ont porté sur les possibilités d'accompagnement de l'Institution bancaire, de la Guinée, dans la réalisation de projets prioritaires dans plusieurs domaines, notamment l'agriculture, l'énergie et les télécommunications.

Prenant la parole, M. Mamadi Camara s’est réjoui des propositions du Vice-Président de la BIDC qui pour lui, touchent les secteurs prioritaires du Gouvernement. Il les a par ailleurs exhortés à approfondir les contacts avec le secteur privé qui, selon lui, aide l’Etat à impulser le développement d’un pays.

Pour terminer, il a remercié la BIDC pour leur initiatives d’accompagnent du gouvernement dans le développement économique et social de la Guinée.

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

2ème session du Comité de Pilotage du Projet conjoint UE-FMI « Exécution et contrôle budgétaires, Gestion de la trésorerie, Comptabilité de l’Etat et Risques budgétaires »


Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances a présidé la deuxième session du Comité de Pilotage du Projet conjoint UE-FMI « Exécution et contrôle budgétaires, Gestion de la trésorerie, Comptabilité de l’Etat et Risques budgétaires », par visioconférence, ce mercredi 17 février 2021.
Outre M. Mamadi Camara, président statutaire du Comité, ont également pris part à cette session, les personnalités suivantes accompagnées de leurs principaux collaborateurs intervenant dans la mise en œuvre du projet :
• Monsieur Ismaël Dioubaté, Ministre du Budget ;
• Monsieur Joseph Coll, Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne ;
• Madame Manal Fouad, Sous-Directrice - Cheffe de Division de la gestion publique au Département des Finances publiques du FMI ;
• Monsieur Jean Pierre Nguenang, Economiste Principal du Département des Finances Publiques du FMI, Chef du Projet ;
• Monsieur Sidi Mouctar Dicko, Secrétaire Exécutif de la Cellule Technique de Suivi
Les travaux ont débuté par l’allocution de bienvenue du Président du Comité de Pilotage suivi des messages de l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne et de la Cheffe de Département des finances publiques du FMI.
Dans leurs adresses, les intervenants se sont félicités de l’excellente qualité du partenariat tripartite (République de Guinée - Union Européenne-Fonds Monétaire International) et se sont montrés disposés à consolider et à poursuivre les efforts de modernisation de la gestion des finances publiques tout en prenant en compte les nouveaux besoins.
Après l’adoption de l’ordre du jour et la présentation générale des résultats du projet par Monsieur Jean Pierre Nguenang, les participants ont passé en revue, les aspects nécessitant la prise des actions urgentes pour conforter davantage l’atteinte des objectifs du projet.

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Le MEF rencontre les Administrateurs représentant la tutelle financière dans les CA des sociétés et établissement publics


M. le Ministre a rencontré les Administrateurs représentant la tutelle financière dans les Conseils d’Administration des sociétés et établissement publics, ce vendredi 05 mars 2021.
Cette rencontre intervient après la signature d’un contrat de performances engageant le MEF à doubler les recettes internes du pays en deux ans. Elle s’inscrivait aussi dans le cadre du raffermissement de la synergie d’actions entre les structures et acteurs en charge du suivi de la tutelle financière des sociétés et établissements publics.
Dans son intervention, M. Mamadi Camara a rappelé la nécessité d’améliorer les concertations et échanges d’informations avant et après la tenue des sessions des Conseils d’Administration (CA) entre le Département et les administrateurs qui le représente.
Le MEF a par ailleurs instruit ses collaborateurs à, lors de la préparation de leur participation aux sessions des CA, développer des échanges et de porter à l’attention de la tutelle financière, les points saillants du projet d’ordre du jour ainsi que les principales décisions à adopter lors des travaux afin d’avoir un avis concerté et conforme aux objectifs et orientations du Département.
Pour terminer, Monsieur le Ministre a donné des directives au Cabinet relatives à la prise de mesures pour renforcer le recouvrement des recettes non fiscales.
 
 

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Le MEF à la 45ème réunion du Conseil de Convergence des Ministres et des Gouverneurs des Banques Centrales de la ZMAO



Le Ministre de l’Economie et des Finances a participé à la 45ème réunion du Conseil de Convergence des Ministres et des Gouverneurs des Banques Centrales de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO), qui s’est tenue ce mardi 16 février 2021 par visioconférence, sous la présidence de l’honorable Jacob Jusu Saffa, Ministre des Finances de la Sierra Leone.
Le Conseil de Convergence a discuté de plusieurs sujets, entres autres, les avancées et les défis à relever dans le cadre de la création de la monnaie unique sous régionale et l’impact de la crise covid-19 sur nos économies. Il a, par ailleurs, examiné le rapport de la 42ème réunion du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales de la ZMAO qui s’est tenu hier lundi 15 février 2021.
Prenant la parole, M. Mamadi Camara a participé aux délibérations et a notamment félicité le Comité des Gouverneurs pour la qualité de leur rapport.
A l’issue des discussions, le Conseil de convergence des Ministres a adopté le rapport élaboré par le Comité des Gouverneurs.

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Discours de Monsieur le Ministre lors de sa partcipation à la Réunion thématique du Groupe 2 Afrique sur l'expérience des pays bénéficiaires du financement d'urgence du FMI et des initiatives d'allègement de la dette


 

Monsieur le Président du Groupe Afrique II,

Monsieur l’Administrateur du Groupe Afrique II,

Chers collègues,

Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi un réel plaisir de participer à cette réunion thématique portant sur le partage de notre expérience de pays bénéficiaire de l’assistance d’urgence du FMI et des initiatives d’allégement de la dette du FMI et du G20.

Mon pays, la République de Guinée, a pour la première fois dans l’histoire de ses relations avec le FMI demandé et bénéficié de la Facilité de Crédit Rapide (FCR) pour un montant de 148 millions de dollars américains.

Permettez-moi de remercier la Directrice Générale du FMI, Madame Kristalina Georgieva et le FMI pour avois mis à la disposition des pays touchés par la pandémie du coronavirus 50 milliards de dollars américains de financement d’urgence à décaissement rapide. Je salue le FMI qui a ainsi montré que les dépenses de santé doivent être engagées quelle que soit l’étroitesse de la marge budgétaire.

Cet appui a catalysé l’implication d’autres bailleurs de fonds comme la Banque mondiale pour 80 millions de dollars et la Banque Africaine de développement pour 34 millions de dollars.

La Guinée a, en outre, bénéficié de l’assistance technique du FMI dans la préparation de sa demande qui fut satisfaite avec rapidité. Nous avons également bénéficié de l’assistance technique du FMI pour la préparation et l’adoption des textes relatifs aux modalités de gestion des ressources et des dépenses liées à la pandémie. A cet égard, je dois signaler que nous avons ouvert un compte spécial dans les livres du Trésor public intitulé « Fonds spécial de riposte au covid-19 et de stabilisation économique ». Le cadre juridique de reddition de ce compte et les mécanismes de transparence et de contrôle ont été ms en place.   

La République de Guinée salue les initiatives d’allègement de la dette du FMI et du G20 face à la Pandémie. Ces initiatives ont permis à notre pays de libérer un espace budgétaire à l’effet d’assurer le financement de son plan de riposte à la pandémie et de soutenir les secteurs économiques vulnérables.

Je saisis l’occasion pour demander au Bureau de l’Administrateur de poursuivre efficacement le soutien apporté aux pays de notre Groupe en appuyant la demande relative à la nécessité de l’accroissement des ressources du FMI par la création de nouveaux DTS.

De cette manière, l’Afrique devrait recevoir 70 à 100 milliards de dollars pour relancer son économie et préserver les emplois.

J’invite aussi le Bureau de l’Administrateur à proposer des mesures de renforcement de l’aide au titre de la FCR aux pays africains en raison des besoins de financement nouveaux liés à la mise en œuvre des plans de vaccination contre le covid-19.

Enfin, je demande au Bureau de notre Groupe de formuler un plaidoyer en faveur de la reconduction des mesures d’allègement de la dette qui, à mon avis, devraient être étendues à d’autres créanciers.

N’oublions pas que la pandémie n’est pas encore éradiquée et qu’elle menace toujours certains fondamentaux de notre civilisation.

Je vous remercie pour votre attention.

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

Le MEF préside une rencontre portant sur la restitution des conclusions d'une mission du FMI



Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances, Gouverneur du Fonds monétaire international (FMI) pour la Guinée a présidé ce lundi 15 février 2021 une rencontre portant sur la restitution des conclusions d'une mission du FMI.
Cette mission du Département des finances publiques du FMI, conduite par M. Jean Piere Nguenang, a débuté depuis 3 semaines. Elle visait principalement à introduire un nouvel outil au service de la gestion de la trésorerie qui assure la préparation et la mise en œuvre des plans de trésorerie fiables.
Durant la mission, Des séances de présentation de l’outil doublée d’une formation des utilisateurs ont été organisées à l’intention des points focaux, des prévisionnistes...
Prenant la parole, M. Mamadi Camara s’est réjoui de cette assistance qui permettra d’assurer une fluidité dans l’exécution du budget, qualifiant ainsi les dépenses publiques. Il a ensuite exhorter ce département à continuer à former les cadres notamment en matière de prévision et de la gestion de la trésorerie.
Poursuivant, Il a recommandé aux points focaux dans les directions de s’approprier du fonctionnement de cet outil et de les disséminer adéquatement au niveau de chaque service.
Pour terminer, il a assuré avoir pris bonne note de toutes les recommandations faites ainsi que des faiblesses et insuffisances des instruments et a promis de s’atteler à les corriger. Il a enfin réitéré l’engagement du Gouvernement à poursuivre les efforts de mise en œuvre des réformes.
A noter que cet outil a été développé par une équipe du Département des finances publiques du FMI. Son déploiement a été lancé en décembre 2020, la Guinée est le premier pays francophone africain en avoir bénéficié.

Search