Ouverture de la 45ème réunion ordinaire du Comité de la ZMAO par Madame Bountouraby YATTARA, SG du MEF

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Mme Bountouraby Yattara, Secrétaire Générale du Ministère de l’Economie et des Finances a procédé, ce mardi 20 août, à l’ouverture de la 45ème réunion ordinaire du Comité de la ZMAO en présence de M. Essien Abdel Essien, directeur de la surveillance multilatérale de la Commission de la CEDEAO, de M. Enok Obing-Darko, Représentant du Président du comité technique de l’Institut Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO) et de Mme Eunice Egbouna, Directrice Générale de l’IMAO.

Dans son discours de circonstance, la Secrétaire Générale a tout d’abord transmis les messages de salutations et de bienvenue du Ministre à tous les délégués. Plus loin, elle a réitéré l’importance qu’attache la Guinée à la relance de la croissance économique et de la stabilisation du cadre macroéconomique.

Selon elle, cet intérêt s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016-2020) dont l’un des objectifs majeurs est l’amélioration du bien-être des populations.Au cours de son allocution, la SG a souligné les performances satisfaisantes de la Guinée en matière de croissance économique et de stabilité macroéconomique en ces termes : « la Guinée a enregistré sur la période 2016-2018, un taux de croissance annuel moyen de 8,9 dans un contexte marqué par un taux d’inflation inférieur à 10%, un déficit budgétaire de moins de 3,0% du PIB et un solde de transactions courantes soutenable ».

Pour clôturer son intervention, la SG a remercié les différents partenaires techniques et financiers pour leur soutien important. Elle les a aussi rassurés de la volonté du Gouvernement de tout mettre en œuvre afin que la Guinée respecte tous les critères de convergence de la CEDEAO et de la ZMAO.

A rappeler que la Guinée respecte depuis 2016 cinq sur six critères. Avec une faiblesse sur le critère mensuel relatif aux réserves brutes de change en mois d’importations de biens et services.
Les réunions statutaires de Conakry permettent d’examiner principalement l’état de mise en œuvre et les résultats du programme de coopération monétaire de la CEDEAO, la stabilité des secteurs financiers et des systèmes de paiement de la zone et des taux de change.

Search