Ouverture de l’Atelier de Validation du Nouveau Code des Marchés Publics

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Le Ministre de l’Economie et des Finances a pris part ce mercredi 09 octobre à la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation du nouveau code des marchés publics.

Outre M. le Premier Ministre, le Président de la Cour des Comptes, les membres du Gouvernement, les cadres des départements ministériels, les partenaires au développement et les représentants du secteur privé ainsi que de la société civile étaient également présents.

Lors de son allocution, le MEF a cité les apports du nouveau code au niveau des cadres réglementaires et institutionnels. Il a aussi rappelé que ces innovations permettront, entre autres, la mise en conformité du cadre juridique et institutionnel national des marchés publics avec les standards internationaux, l’accroissement de l’efficacité ainsi que de la qualité de la dépense publique et l’amélioration de l’exécution des projets publics de développement.

M. Mamadi Camara a par ailleurs souligné l’importance d’une parfaite collaboration entre les acteurs financiers et les personnes responsables des Marchés Publics affectés au sein de chaque autorité contractante afin d’assurer la bonne mise en œuvre du nouveau système de passation.

Pour clore son intervention, il a souhaité qu’à l’issue des travaux, la Guinée puisse disposer d’un code des marchés publics en phase avec les exigences techniques et morales auxquelles la commande publique doit obéir.

Le Premier Ministre dans son discours d’ouverture dudit atelier a souligné la nécessité de cette réforme suite aux insuffisances notables de la réglementation, des procédures de passation, de contrôle et d’exécution des marchés publics constatées dans la loi L/020/2012/CNT du 11 octobre 2012.

Plus loin, il a émis le souhait de voir la réduction des délais de paiement des fournisseurs en ces termes : « je rêve d’une commande publique qui, de l’ordonnateur au paiement de la commande du fournisseur vers son compte bancaire totaliserait une semaine de délai ».

A rappeler que la grande nouveauté de ce code est que la responsabilité de la passation des marchés publics sera dorénavant confiée à l’autorité contractante dont l’ordonnateur devient comptable de l’efficacité et de l’efficience des achats publics.

Search